Je sais pas toi, mais pour ma part, très souvent j'oublie l'existence de bon nombre de vernish présents dans ma vernithèque.

J'en reçois un, toute émoustillée par son arrivée, et toute frétillante face à son "potentiel". Je lui crée sa ptite touillette en plastique, m'émerveille à nouveau en imaginant notre futur ensemble, et je range consciencieusement ce flacon prometteur auprès de ses potes.

Puis j'en reçois un autre, et re-belote. Créant ainsi une longue lignée d'oubliés. 

 

Deviantly Daring - DD pour les intimes - de China Glaze fait partie de ces vernis longtemps délaissés. Mais le truc, c'est qu'à partir du moment où mes yeux se sont posés sur lui, je n'l'ai plus lâché, et il a subi un sacré paquet de déco... un peu comme si j'devais "rattraper le coup", me faire pardonner de l'avoir involontairement laissé de côté.

J'ai "seulement" gardé deux séries de photos réalisées avec lui... Deux manucures qui ne sont pas des plus originales ou des plus "techniques", mais deux qui ont largement fait l'unanimité de mon entourage :)

01

02

03

Posé dans son plus simple appareil, DD est fascinant. Mais moins que dans le flacon, avouons-le.

Grand manitou de la collection Bohemian, on peut dire de lui que c'est un duochrome, un bleu, un vert, un bleu-vert, un turquoise, un teal, un chromé, un irisé, un métallisé... On peut dire qu'il a de subtils reflets dorés aussi. Très subtils.

On peut dire également qu'il s'applique divinement bien, et qu'une couche pourrait - presque - suffire à une bonne opacité. Mais étant donné qu'il laisse des traces de pinceau dues aux pigments à effet métal, on peut dire qu'il vaut mieux la jouer en deux fines couches.

T'as vu, on peut dire plein de trucs en fait.

05

04

07

L'incontournable stamping zèbre. Un "classique" qui fonctionne à tous les coups, et qui peut être modulé à l'infini.

Je crois que le motif utilisé est celui de la plaque M57 de Konad, stampé avec un vernis noir mat, 408 de Moyra. Bon, là tu vois le tout top coaté parce que je suis un bulot cru qui a sauté des étapes photographiques, mais le contraste mat du stamping et brillant de la base était tout à fait charmant. Promis.

À noter aussi que Deviantly Daring lui-même fonctionne du feu de dieu pour stamper... Promis aussi.

06

Rien d'exceptionnel et de palpitant avec ce nail art, j'en conviens, mais la simplicité a du bon parfois ! 

Jeudi je te montrerai l'autre manucure DD qui a suscité bien de l'intérêt chez mes congénères, mais qui moi, m'a laissée sur ma faim... ;)