Après une - longue - série de merveilles Ninja Polish, on peut maintenant reprendre une vie "normale".

Et ça va causer stamping.

Cette technique, je n'la maîtrise pas toujours... Réussir à placer/centrer les motifs comme je le veux, ça relève de l'exploit, souvent les motifs "pleins" ne sont pas assez longs/larges pour mes ongles, alors j'recommence toujours 128 fois avant d'arriver à un truc qui me convienne. Tu vas m'dire, t'as qu'à être un peu moins chiante aussi, et te contenter d'un "ça passe". Oui mais non, j'veux pas seulement que "ça passe".

Du coup, j'en fais peu, du stamping... Mais après avoir dévoré des tas d'articles sur le stamping "inversé", j'me suis dit que cette méthode était peut-être LA solution.

Et bah j'ai eu tort :)

J'te montre un peu, j't'explique après.

01

02

03

Pour commencer, parlons peu, parlons de la base, parlons Biba.

Tu te souviens peut-être du combat que je mène pour appliquer ces choses, et comme j'ai pu profondément détester le bleu/vert, le orange et le roseSi tu espérais fortement pensais que j'en avais fini avec ces horrrrrribles vernis, tu vois qu'en fait, il en restait un ptit caché dans un coin. Et là où les 3 autres ont lourdement échoué, celui que tu vois aujourd'hui, le 12, s'est révélé... parfait.

Sans déconner.

Application de rêve en 2 couches, séchage plus que correct, et pour ne rien gâcher, une très jolie couleur rouge framboise finement pailletée. Je l'ai posé une première fois cet été, et je lui avais fait une déco plutôt vilaine. Donc je l'ai reposé il y a quelques jours pour lui coller ce stamping. J'te le montre vite fait tout nu, photos datant de cet été (d'où la différence de longueur de griffes).

01

02

03

Il est chouette, non ? L'exception qui confirme la règle, sans doute.

 

Mais revenons-en au stamping. Au "reverse stamping" ou stamping inversé ou coloriage de stamping.

C'est en découvrant la méthode chez la talentueuse Carole que j'ai d'abord eu très envie de tenter le coup. Puis j'ai vu cet article de Didoline qui a fini de me convaincre. 

Deux méthodes différentes, l'une en créant des patchs sur un support plastique, l'autre direct sur le tampon. J'ai essayé les 2, et les 2 ont fonctionné, avec une nette préférence pour la version sur support, plus simple à mon goût en ce qui concerne le "remplissage".

Là où ça foire 9 fois sur 10 pour moi, c'est au moment d'appliquer les patchs sur les ongles... Ça s'enroule, ça se recroqueville, ça fait des plis, c'est moche. J'ai essayé tous les top coats possibles, que ce soit pour la création des patchs, ou pour la "fixation" sur les ongles. Les vieux, les neufs, les normaux, les accélérateurs de séchage, en fine couche, en couche épaisse.

Et ça veut pas. C'est toujours cracra, ou presque.

Alors pour le stamping inversé du jour, j'ai gravement lutté. Et encore, le fait d'avoir choisi un motif épuré (j'entends par là, pas plein) a facilité quelque peu la manoeuvre, puisque j'ai pu découper très précisément autour des fleurs. Y'avait donc moins de matière à fixer. J'ai donc moins couiné.

(mais là où j'ai VRAIMENT couiné, c'est pour un autre essai, que tu verras prochainement)

Le motif stampé avec Snow White de Jolifin vient de la plaque 318 de Bundle Monster , et pour le coloriage des fleurs, j'ai utilisé Born in Roses d'Agnès B, le Pastel Shades 603 de Moyra, et Glistening Snow de China Glaze.

04

 

05

 

06

 

Très mitigée face à cette manucure.

Déjà, les motifs floraux, c'est pas trop mon truc à la base, donc j'ai eu un peu beaucoup de mal à m'y habituer. 

Alors pourquoi avec choisi ce motif...? Nul ne le sait.

Et puis je sais pas, y'a un truc qui cloche. Non ?

Ton avis est - comme d'habitude - le bienvenue :)